Tel: (613) 549-6666 x 2834 76 Stuart Street, Angada 4, 5-418B Kingston, ON K7L 2V7
Recherche médicale sur les technologies et les soins de santé destinés aux personnes âgées

Aidez le RCFPS à établir la priorité dans les domaines de travail afin de créer de nouvelles possibilités de financement de la recherche sur l’optimisation des médicaments et à élaborer des méthodes favorisant une meilleure consommation de médicaments qui profiteront aux aînés fragilisés.

Consommation de médicaments et personnes âgées et fragilisées

Faites-nous part de vos impressions

Le poids de la fragilisation ne cesse de prendre de l’ampleur au Canada. À ce jour, environ 25 % des gens de plus de 65 ans et 50 % des gens de plus de 85 ans, soit plus d’un million de Canadiens et Canadiennes, sont médicalement fragiles. Dans 10 ans, au-delà de deux millions de Canadiens seront possiblement fragilisés.

La fragilisation n’est pas seulement le fait de vieillir. Le risque de devenir fragile augmente avec l’âge, mais la vieillesse et la fragilisation sont deux choses différentes. Les personnes fragilisées courent un risque plus élevé de subir des problèmes de santé et de mourir que si l’on considère seulement leur âge. La fragilité est un état de vulnérabilité accrue, avec une réserve physique réduite et une perte de fonction de plusieurs systèmes corporels. Ces pertes réduisent la capacité de gérer les stress normaux ou mineurs, ce qui peut entraîner des changements rapides et dramatiques à la santé.

Il y a peu de preuves pour orienter les soins donnés aux adultes âgés et fragilisés. Nous ignorons si les thérapies actuelles sont bénéfiques ou problématiques, si elles sont rentables ou si elles gaspillent les ressources de soins déjà restreintes. Malheureusement, ceci est particulièrement vrai avec les médicaments. Souvent, les médicaments sur ordonnance sont nécessaires pour aider à gérer les problèmes de santé qui se déclarent avec la fragilité. En fait, les aînés sont les utilisateurs les plus importants de médicaments sur ordonnance au Canada. Ils sont également particulièrement vulnérables aux effets indésirables des médicaments et à l’interaction médicamenteuse à cause de problèmes de santé multiples et complexes ainsi qu’aux changements physiologiques liés à l’âge. Cependant, plusieurs médicaments et leurs interactions avec d’autres médicaments prescrits aux aînés n’ont pas été adéquatement étudiés pour cette population. Les essais cliniques incluent rarement les aînés et les personnes qui prennent plusieurs médicaments.

Le Réseau canadien des soins aux personnes fragilisées (RCSPF) entreprend une série de consultations avec des chercheurs et des intervenants de tous les milieux de la santé afin d’échanger des idées et de l’information, et de mettre en place des stratégies pour mieux utiliser et gérer les médicaments chez les Canadiens âgés et fragilisés. Votre contribution peut également aider le Réseau à établir la priorité dans les domaines de travail afin de créer de nouvelles possibilités de financement de la recherche sur l’optimisation des médicaments et à élaborer des méthodes favorisant une meilleure consommation de médicaments qui profiteront aux aînés fragilisés.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour donner vos idées sur les questions concernant les médicaments et les personnes âgées et fragilisées et les possibilités de changement et d’amélioration. Nous vous saurions gré de nous fournir vos commentaires d’ici le 17 mars s.v.p.

Merci!

 

La consommation de médicaments chez les aînés fragilisés m’intéresse.

Voici mes idées :