Tel: (613) 549-6666 x 2834 76 Stuart Street, Angada 4, 5-418B Kingston, ON K7L 2V7
Recherche médicale sur les technologies et les soins de santé destinés aux personnes âgées

Autres initiatives

Éducation et formation des chercheurs et des utilisateurs des connaissances

Le RCSPF a intégré à son programme unique de formation interdisciplinaire un module sur la participation des citoyens, définissant celle-ci comme une exigence que tous les participants au programme doivent respecter. Boursière du Programme de bourses de recherche interdisciplinaire du RCSPF et membre du Comité de la participation des citoyens du Réseau, Mme Jacobi Elliott a travaillé en collaboration avec le RCSPF afin de préparer et de livrer un exposé présentant un aperçu général de la participation des citoyens, notamment les aînés fragilisés du Canada, de même qu’une série d’études de cas. Un module semblable, destiné aux chercheurs et aux utilisateurs des connaissances participant à des projets de recherche et d’applications des connaissances, est aussi à l’étude. Les boursiers du Programme de bourses de recherche interdisciplinaire du RCSPF collaborent étroitement avec des mentors, ainsi qu’avec les patients et leurs aidants naturels. Des documents de recrutement et de formation sont remis aux mentors.

Le Comité de la participation des citoyens s’emploie aussi à élaborer un ensemble de lignes directrices relatives aux résumés vulgarisés. Les ressources dans ce secteur étant actuellement très limitées, ces lignes directrices serviront à communiquer les recherches et d’autres documents liés aux soins de santé à un public plus vaste, favorisant ainsi la participation du grand public.

Établissement des priorités de recherche

À l’issue d’une demande de propositions publiée en 2015-2016 relativement à un processus d’établissement des priorités de recherche, le RCSPF a octroyé un contrat de service visant à déterminer les priorités de recherche axées sur les patients concernant les soins de santé aux aînés fragilisés du Canada. L’équipe retenue lancera un processus de consultation conforme au protocole de la James Lind Alliance, qui exige que les priorités soient établies de manière juste, en tenant compte des points de vue des aînés fragilisés et de leurs aidants, ainsi que des cliniciens et des professionnels paramédicaux. Mme Katherine McGilton, Ph. D., et Mme Martine Puts, Ph. D., de l’Université de Toronto, sont responsables de ce projet. Les résultats sont attendus en juin 2017.